seprator

d) L’ère matrimoniale

  • Home
  • d) L’ère matrimoniale
seprator

Il est question de ce que l’homme fait et surtout, de comment il le fait…

La masculinité est-elle en train de subir une mutation génétique ? Si ce n’est pas le cas, alors c’est la femme qui a changé ! Ce qui est bien ! Voire même fantastique (en partant du principe que ses droits ont été longtemps refoulées) ! Or l’homme aussi se transforme (ça va de soi non, puisque les deux vont de pair ?). Si la femme participe maintenant « presque à » part égale au revenu familial (quelle injustice !), cela sous-entend parallèlement que les hommes devraient être également responsables des tâches ménagères et parentales… Ces tâches qu’ils esquivaient par je ne sais trop quel subterfuge socioculturel.

Et donc nous sommes dans le futur ! Pas nécessairement celui que les hommes envisageaient dans les années cinquante, mais clairement dans l’avenir en ce qui a trait aux mœurs. Il ne s’agit pas ici de voitures volantes, de téléportation ou encore de robot ménage-aide, mais plutôt d’engagement familial, de soins aux enfants et surtout, de contribution à l’éducation des tout-petits ! Tout pour encourager les pensées les plus pures et faire des hommes ces parfaits conjoints de vie ! Vraiment ?

Catch 22, être un homme moderne est une tâche époustouflante.

Un boulot constant qui requiert à la fois jugement et bêtise. C’est un peu comme si on marchait sur une ligne fine, sans marge de manœuvre, aucune. En fait c’est « être… et ne pas être ». C’est honteux comme réflexion me diraient les femmes de ce monde, voire même, à la limite de ce qui pourrait être perçu comme misogyne ?! Rassurez-vous, loin de moi cette idée qu’il ne s’agit pas du rôle des hommes de s’occuper de leur famille ! Seulement…

Pour plusieurs femmes, l’homme moderne se féminise ! Alors, comment, dans ce contexte, répondre aux attentes des femmes ? Si la femme ne demandait presque rien jadis (et n’obtenait pas grand-chose, j’en conviens), ses demandes sont contradictoires, voire étouffantes aujourd’hui ! J’veux dire, testostérone et berceuse vont rarement de pair !

Comble du paradoxe, l’homme moderne se doit d’être ce qu’il n’était pas jadis tout en conservant ce qu’il était !?! Macho, mais pas trop, galant, sans être soumis, impliqué, mais pas tout le temps et pas sur tout, attachant… mais surtout pas attaché, sensible, mais ultra confiant… ce qui fait que l’implication offerte n’est pas nécessairement celle souhaitée ! Ah oui, et il ne faut pas être rose… ça, c’est clair… mais cette couleur… nous nous devons de l’aimer et de l’accepter ! Bref, il faut deviner, comprendre, anticiper et être présent sans nécessairement l’être ?!?

Dès lors, il n’est pas difficile de comprendre la délicate position dans laquelle les hommes se trouvent aujourd’hui.

Très sincèrement mesdames, avant que nous portions les mêmes gènes que vous et que nous arrivions à imaginer, entreprendre et vivre la vie familiale comme vous le faites ou encore comme vous souhaiteriez que nous le fassions, selon vos humeurs, il va devoir se passer (en toute honnêteté) quelques générations de plus… Entre temps, vaut mieux en rire… Ça donne ce que ça donne !

Alex — Papàaaaaaaaaaa ?

Moderne — Quoi Alex ! Tu ne vois pas que je réfléchis là !?

Alex — !?!

Moderne — (Nuage…) Mais non mon coco, qu’est ce qu’il y a là ?

Alex — Materli ta pêta hein télureuil (en pointant le vide) !

Moderne — Hein ? Je ne comprends pas ce que tu essaies de me dire ?

Alex — PapÀaaaaaaa… Materlo ti couin li tapont (en pointant le plafond) !

Moderne — (Nuage)…

Archives

shape
Les chroniques d'un homme moderne