seprator

f) L’époque recomposée

  • Home
  • f) L’époque recomposée
seprator

Un must pour l’homme moderne, s’agit simplement de le faire avec la bonne personne… et d’être physiquement, mentalement et psychologiquement prêt à le faire… Autrement dit, après avoir bien travaillé sur soi !

En portant un regard sur le passé simple, l’homme moderne ne peut que se relever la tête et mettre un peu d’espoir dans l’imparfait du présent. La quête amoureuse et le désir de (re)créer l’esprit familial souhaité, même s’ils appartiennent au subjonctif, s’imposent inévitablement.

Puis, arrive cette soirée… où dans la discussion, s’incère un…

Moderne – Et si on vivait ensemble ?

Ringuette – C’est exactement ce que je pensais !

Rapidement la vie change.

L’Idéal s’installe : Créer au présent tout en sachant composer avec le passé et les leçons apprises. À bien des égards, le recomposé, malgré ses imperfections, semble avoir le potentiel du plus-que-parfait. Surtout parce que généralement, devant les difficultés apparentes, nous y mettons inconditionnellement et impérativement l’attention souhaitée. Vous pigez ? Cette attention qu’on accordait dans un esprit conditionnel à l’ère matrimoniale.

Tout est beau sous le ciel recomposé sauf que… Sans plan, sans objectifs quantifiables, qualifiables et mesurables le bateau peut prendre l’eau. Très rapidement on en vient à oublier la version idyllique de la chose qui nous est présentée à la télé. Il faut composer avec des jalousies incompréhensibles, des difficultés à trouver sa place et des façons de faire constamment à redéfinir et ajuster. De deux à gérer le quotidien on a parfois l’impression d’être quatre ! On change ses habitudes alimentaires, son vocabulaire, son habitat… On met des règles qui s’appliquent à tous sachant pertinemment que nous allons les appliquer qu’à nos propres enfants.

Mais… Nous avions voulu que ça se passe d’une façon bien précise… Que nous eussions voulu que ça se passe autrement que cela aurait été impossible… vous voyez comme tout semble faux sous le plus-que-parfait. Ainsi, à terme, ce temps de verbe de la réalité recomposée m’apparaît comme le principal écueil à l’expérience. À vouloir trop parfait, on omet d’apprécier les accomplissements incommensurables dans la tâche qu’est de rafistoler une famille.

La famille recomposée n’est pas un mythe. Elle est une possibilité très positive pour les enfants et l’homme moderne. S’agit de la vivre au présent plutôt qu’au futur, en acceptant l’imparfait de la chose, en se détachant du passé antérieur et en n’espérant pas trop atteindre le plus-que-parfait au risque de vivre une relative désillusion.

Vu que 50% des couples se séparent, le recomposé s’impose comme un impératif de la vie moderne. C’est une expérience absolument vivifiante, peu importe son issue.

Pour Moderne, l’expérience du recomposé ne saurait être considérée comme un échec ou un succès. Cette expérience est plutôt une simple et plaisante confirmation qu’il est souhaitable et possible de se recomposer une famille. S’agit de le faire avec la bonne personne… et d’être physiquement, mentalement et psychologiquement prêt à le faire… Autrement dit, après avoir bien travaillé sur soi !

À refaire, absolument… une fois passé…« les temps troubles » !

Archives

shape
Les chroniques d'un homme moderne