seprator

g) Les temps troubles

  • Home
  • g) Les temps troubles
seprator

On appelle les Temps troubles la période où une révolution intérieure transforme l’homme moderne.

Constat d’où nous sommes ou conséquence des temps qui changent, c’est un peu un pandémonium parental et sentimental rempli d’images du passé et d’espoirs pour l’avenir. Un méli-mélo bipolaire qui rend le vécu présent pour le moins flou.

Il nous est tous arrivé un jour ou l’autre de faire face à une situation dans laquelle nous n’y voyons plus clair. Dans ces temps troubles, nous nous inquiétons, nous paniquons et nous angoissons, nous demandant comment on a pu en arriver là ?

Pris dans nos pensées nous n’arrivons plus à voir les solutions possibles. C’est l’impasse apparente.

Pour se sortir de ce genre de situation, l’homme moderne prend du recul, histoire de démystifier la chose. Ainsi devant le mur, s’aérer l’esprit, prendre tranquillement un café ou décompresser en bouquinant sont autant de moyens pour y voir plus clair. Lorsque la situation devient catastrophique, l’escapade pour un week-end ou la semaine de vacances loin de tout est de mise.

Or, sortez votre Bescherelle et dites-moi à quelle page nous pouvons conjuguer cette redéfinition personnelle ou encore cette prise de recul avec la parentalité (monorecomposée et redivisée) ?

Vous voulez une autre image ? Prenez votre Magic bullet et insérer la parentalité, la liberté d’être soi, vos dépendances, votre capacité d’autonomie, vos besoins, votre carrière, vos résistances et votre enthousiasme à lâcher-prise de ce qui vous tient à coeur, vos relations anciennes qui rebondissent et celles en devenir qui tardent, votre trop plein d’idées et son amie Mme l’attentisme qui vous les fait oublier… appuyer sur start… laissez brasser 30 secondes et vous devriez avoir un shake comparable aux Temps troubles.

Bien sûr, cela se vit alors qu’il faut prendre le temps d’éduquer ses enfants. Alors même que ceux-ci sont, en vieillissant, de plus en plus confrontés aux défis modernes de notre société de fous, tels que la performance sportive ou scolaire et qu’il est votre devoir de les accompagner dans le processus.

En parallèle, comme pour compliquer le tout, une surdose de jeux vidéos, de volonté de contribuer aux médias sociaux et d’intérêt croissant pour les filles vient bousiller les implacables efforts de l’homme moderne pour introduire les tâches domestiques, les notions d’argent et d’autodiscipline.

Les Temps troubles, comment dirais-je… c’est l’approche de l’adolescence pour le plus vieux des garçons et l’indépendance croissante du plus jeune. C’est la réalisation que le temps passe et qu’il ne reviendra pas. C’est un peu comme écouter l’émission les Parents… mais ne plus voir d’enfants à la télé…

Rassurer vous, les Temps troubles ne sont que passagers… c’est un peu comme les turbulences au-dessus de l’Équateur ! Ça brasse les idées, mais ce n’est que temporaire…

Olivier — Papaaa ? Ça va ?

Moderne — Oui… oui.. j’étais dans la lune !

Olivier — T’es sûr que ça va ?

Moderne — Oui… oui.. Dis –moi, tu as fini de plier ton linge ?

Olivier — Non…

Moderne — Ben qu’est-ce que tu fais sur ta PS alors ?

Olivier — Ben je joue pourquoi ?

Moderne — Ben parce que je t’ai demandé de plier ton linge ! Fais les choses que tu as à faire avant de t’amuser ok ?

Olivier — Ok…

En constatant qu’Olivier ne laisse pas sa PS…

Moderne — Oli ?

Olivier — hummm ?

Moderne — Le linge !

Olivier — Ahhh oui, scuse, j’étais dans la lune !

Archives

shape
Les chroniques d'un homme moderne