seprator

Les raisins de la colère

seprator
17février 2016
blog_shape

Y a pas de raisins sans pépins!

Profiter d’un moment de détente en lisant un article scientifique sur l’intervention Israélienne au Liban pendant que son plus grand joue aux chevaliers et son plus petit se promène, fesses à l’air, dans ce qui se veut une ultime tentative afin d’intégrer le concept d’être propre !

Olivier — Papaaa ?

Moderne — Quoi ?

Olivier — Qu’est-ce que tu lis ?

Moderne — Un article sur l’intervention Israélienne au Liban.

Olivier —Et c’est qui Raël ?

Moderne — Raël ? Raël c’est un cinglé qui fait croire aux gens que nous avons été créé en laboratoire par des extraterrestres ! Mais je n’ai pas dit Raël, j’ai dit Israël ! C’est un pays qui malheureusement est pris dans une logique de guerre !

Olivier —Et c’est quoi l’invention d’Isarel ?

Moderne — Hein ? L’invention ? Ahhh pas l’invention, l’intervention… in-ter-ven-tion ! Comme dans intervenir !

Olivier —Pis, il a interventionné quoi ?

Moderne — Les Israéliens, parce que c’est comme ça que nous les appelons, ils sont intervenus au Liban il y a quelques années de façon préemptive afin d’empêcher que certains groupes qui s’y cachent les attaques ! L’opération militaire s’appelait « les raisins de la colère » !

Olivier — (Rire) « Les raisins de la colère », c’est drôle ça !

Moderne — Tu trouves ? Tu es probablement le seul à trouver ça drôle ! Il y a beaucoup de gens qui y sont morts ! Parlant de raisins… sur la table de la cuisine il y a un gros sac de raisins secs, pourrais-tu le fermer s’il te plait et le ranger dans l’armoire. Ça serait très gentil de ta part ! Demain, je vais en mettre dans ton lunch !

Olivier — Nooon papa ! J’aime pas ça les raisins secs !

Moderne — Comment tu n’aimes pas ça ?

Olivier —Bien j’aime pas ça c’est tout !

Moderne — Tous les enfants aiment les raisins secs !

Olivier — Sauf moi !

Moderne — Comment peux-tu autant aimer les raisins et puis ne pas aimer les raisins secs ?

Olivier — Ben là ! C’est sûr que je n’aime pas ça ! Ils sont secs !

Moderne — ?!?

Olivier — C’est comme quand tu ne me donnes pas une tranche de pain ou un biscuit, pis que tu les jettes parce qu’ils sont secs et que tu dis qu’ils sont plus bons !

Moderne — (Nuage)… Mais Oli, les raisins secs… ils sont séchés justement pour leur donner ce goût et cette texture !

Olivier — Ben là ! Je suis sûr qu’ils prennent les vieux raisins que personne ne veut pour faire leurs raisins secs dégueux !

Moderne — Ben voyons ! (J’avoue que je n’y avais pas pensé à celle-là !)

Olivier — Pis, en plus, petit comme ils sont comment veux-tu que j’enlève les pépins ?

Moderne — Mais il n’y a pas de pépins dans les raisins secs ! Ce sont des raisins sans pépins !

Olivier — Comment peux-tu le savoir ? Ils sont tellement petits que ça prendrait un micosclope pour vérifier qu’il n’y en a pas ! Moi j’ai pas envie qu’un « raisainier » me pousse dans le ventre !

Moderne — Un raisainier ?!? Qu’il pousse dans ton ventre ? Bon, premièrement on dit une vigne et deuxièmement, s’il y avait des pépins et que tu les avalais, il ne pousserait pas pour autant dans ton ventre ! Et en passant on dit mi-cro-scope, pas micloscope !

Olivier — Comment ça ? Ça ne prend pas de l’uditidé et de la noirceur pour pousser un vinier ?

Moderne — Vi-gne ! Hu-mi-di-té ! Oui, une graine de plante ça lui prend de l’humidité et de la noirceur et aussi généralement, de la terre ! Mais dans ton estomac c’est trop acide pour que ça pousse !

Olivier — Acide ? Estomac ? Moi je te parle de mon ventre et puis ça prend pas absolument de la terre parce qu’à l’école on a fait pousser des pépins de pomme dans de la ouate, de l’eau et de la noirceur !

Moderne — Oli ! Tu penses qu’il est où ton estomac ? Dans tes jambes ? Bon, ça tourne en rond cette discussion, ramasse le sac et range le s’il te plait !

Olivier — Oui oui…

Une heure plus tard !

Constater que le sac de raisins secs n’a pas été ramassé et que le contenu est tout renversé sur la table de la cuisine !

Moderne — Oliiiiiiii !?

Olivier — Quoiiiiii ?!

Moderne — Je ne t’avais pas demandé de ramasser le sac de raisins secs ?

Olivier — Oups ! J’ai oublié…

Moderne — Oliii peux-tu s’il te plait porter attention à ce que je te demande ?

Olivier — D’accord… (vraiment pas de façon convaincante).

Moderne — Bon, aide-moi à ramasser le tout !

Olivier — O-Ohhhh papaa !?

Moderne — Quoi ?

Olivier — Regarde, il y en a dans le coin de la cuisine !

Moderne — Bon…

Olivier — Sous la table de l’ordi aussi…

Moderne — Bon, tu vois… Ton frère en a mis partout parce que tu ne m’as pas écouté !

Début de l’opération « Trouver les raisins de la colère »… qui se solde par une poignée de raisins entre les « craques » du divan, dans le panier de linge sale, dans la toilette, dans le Faucon millenium d’Olivier, sous le tapis, dans mes poches de manteau… bref un peu partout… l’opération fût longue et pénible… et ce, jusqu’à ce que j’en trouve également au milieu de la chambre des enfants… m’enfin c’est ce que je pensais…

Moderne — (Dans ma tête) Encore… Vraiment, tu en as mis partout Alex ! Attends, c’est pas des raisins ça !! (Tout haut) ALEEEEEEEX ? (Snif snif) Ah, ben « Tabarnak » !!!! (Nuage nauséabond)…

blog_shape
comma_first
À lire... Les raisins de la colère !

Leave a Comment

Archives

shape
Les chroniques d'un homme moderne