seprator

Chronique de fesses 

seprator
17février 2016
blog_shape

Méli-mélo de modernité, bisous et fesses… oufff compliqué tout ça !

Voir son fils, avant de rentrer à la maison, faire une belle accolade à son ami et lui donner un bec sur la… !!! Sur la bouche !!!

Moderne — (Intérieurement, extérieurement et simultanément se dire : Non, noooon Oli, pas la bouche !!!) Oliiiiiiiiiiii !?!

Olivier — Quoi ?

 
Moderne — C’est beau là… en fait… c’est bien correct que… j’veux dire… c’est ok de faire des câlins à ses amis mais bon, les « becs » là… surtout sur la bouche… ben en tout cas, à Alexis, c’est comme… j’veux dire, généralement, tu fais ça, j’veux dire tu fais pas ça… sauf que… ben pas vraiment à ton âge, mais… généralement…

Olivier — ???

 
Moderne — Ce que je veux dire, c’est que c’est important que tu… Arrrrgh…

Olivier — ???

 
Moderne — Je recommence. Ce que je veux dire, c’est que tu dois respecter la bulle de l’autre. Et les bisous là, tu réserves ça, disons pour les filles, en tout cas normalement. Ben pas vraiment normalement, mais… Ah pis merde ! (Intérieurement se faire une note qu’aujourd’hui il faut plus vraiment dire ça… mais tsé quoi ? Je le dis anyway).

Olivier — ?!? Aye papa c’est pas beau dire merde !

Moderne — Je sais Oli… Je m’excuse mais dis-moi, tu m’as compris ?

Olivier — ??? Alors les bisous, j’garde ça pour mes amis qui sont des filles ?

 
Moderne — Ehhh oui c’est mieux ! (Se demander si j’appartiens à la modernité là).

Olivier — Ahhhhhhhhh c’est plate !

 
Moderne — Comment ça c’est plate ?

Olivier — Ben… mes amis c’est plus des gars que des filles ça fait que, j’peux pas vraiment donner de becs !

Moderne — (Dans ma tête, wow, ça dérape solide là) Écoute, je voulais dire que, disons que tu gardes ça… pour ton amoureuse –E- !

Olivier — Donc les bisous je garde ça pour Léonie ?

Moderne — Parce que Léonie c’est encore ton amoureuse ? Pourtant tu ne l’as pas vue depuis le mois de juin ? Je pensais que Julia était ton amoureuse maintenant ?

Olivier — Non Julia, je me la garde en réserve… au cas où Léonie c’est plus mon amoureuse !
Moderne — !?!

Olivier — Julia voulait être mon amoureuse mais je lui ai dit que Léonie… Ben… je préfère ses yeux à elle ! Léonie elle a les yeux bleus… alors comme Julia elle a juste les yeux bruns… je lui ai dit que je suis d’accord pour qu’elle soit ma numéro deux !

 
Moderne — ?!!? Olivvvierrrrr ! On ne dit jamais à une femme qu’on préfère une autre ! On ne dit pas non plus à une femme qu’on préfère les yeux d’une autre. Pas plus qu’elle est grosse ou qu’elle a de grosses fesses comme tu l’as dit de la grosse madame l’autre jour au centre d’achat !

Olivier — Pourquoi toi tu dis qu’elle est grosse alors ? Pis en plus, la madame là, elle avait vraiment des grosses fesses… Il faut être franc dans la vie papa !

 
Moderne — (Nuage) En amour, Olivier… Y’a pas de numéro un, deux ou trois… y’a que des numéros un !

Olivier — Donc elles peuvent toutes être mes blondes les filles ?

Moderne — Noooonnn je veux dire qu’on ne peut avoir qu’une seule blonde !

Olivier — Alors les autres sont en réserve comme des numéros deux et trois et quatre ?

Moderne — (Nuage)…

Olivier — Maman… je peux lui dire à elle qu’elle à des grosses fesses ?

Moderne — Surtout pas !!! (Intérieurement me dire qu’en tous les cas s’il dit ça, c’est à ses risques et périls !)

Olivier — Oui mais maman elle le dit elle-même qu’elle a des grosses fesses !

Moderne — Oli… Il arrive que les femmes se fassent ce genre de remarque. Je pense que c’est important pour les femmes de SE sentir belle et des fois, elles SE disent qu’elles ont de grosses fesses pour SE motiver à être plus belle… ou je ne sais pas moi… pour faire de l’exercice tiens. C’est tout ! Mais elles n’ont pas vraiment de grosses fesses et puis les fesses Oli, c’est comme les yeux bleus… Y’a pas que ça qui compte !

Olivier — ?!?

 
Moderne — Allez, va te laver les mains… Nous parlerons de tout ça une autre fois ! (Intérieurement se souhaiter que ce ne sera pas avant une dizaine d’années !) Tu sais Oli, les fesses, c’est un sujet bien délicat !

Olivier — Ok… En tous les cas, moi j’trouve que la femme que tu trouvais grosse l’autre jour, bien… elle avait vraiment de grosses fesses… des fesses d’éléphant… Je la mettrais même pas numéro dix de mes blondes !

Moderne — (Intérieurement : sauvez-moi quelqu’un !!!!)

blog_shape
comma_first
À lire... Chronique de fesses

Leave a Comment

Archives

shape
Les chroniques d'un homme moderne