seprator

Un dimanche comme les autres

seprator
16février 2016
blog_shape

Un exemple de plus que l’homme n’a pas d’aptitudes « multi-task »

Me voilà avec ce plan, pour faire un poulet à la moutarde un pâté chinois en multi task. Comme pour pousser un peu plus ma luck, tout cela s’accomplit (tente de s’accomplir dis-je) en même temps que je rédige cette description budgétaire pour le projet que j’amorce en Tanzanie et au Mozambique, alors que je n’ai vraiment aucune idée du coût de la vie là-bas, ni même des devises qu’on y utilise !

Regarder l’heure (15 h 40) et me dire qu’il reste une heure à la sieste du petit. Vaut mieux se magner ! Chercher le thym et ne pas le trouver.

Sacrer délicatement pour ne pas réveiller le petit !

Chercher l’épluche-patate.

Sacrer un peu moins délicatement après avoir constaté que celui-ci devrait être dans le premier, deuxième, non, j’oubliais… dans le troisième tiroir qui évidemment est rempli de ces vieux couteaux mal effilés et qui ne servent plus !

Respirer profondément.

Se rendre compte que le four n’est pas allumé et que se faisant, le poulet ne cuit pas ! Évaluer à nouveau le temps de cuisson. S’apercevoir que le tout va être bien, bien juste ! Prendre une autre respiration et opter pour cette cigarette qui t’attend à l’extérieur alors qu’il fait – 12 Celsius.

Fumer tout en réfléchissant à son budget et se rendre compte qu’on y a oublié quelque chose de capital !
Rentrer dans la maison en coup de vent devant le temps et les idées qui filent avec en tête cette correction à effectuer. Fermer la porte trop bruyamment et entendre le petit qui se réveille…

Sacrer intérieurement !

Après une hésitation, décider de le laisser jaser dans son lit. Se remettre à la recherche de l’épluche-patate. Constater que le lave-vaisselle n’est pas vidé et que l’épluche-patate y est !

Sacrer royalement !

Être pris de remord et de culpabilité en entendant le petit crier de son lit.

Alex — Mamaaaàan… PapAàaaaa !

 
Abandonner la corvée de patate pour aller chercher le petit, constater que la couche a débordé, que les draps et le petit sont, encore, détrempés ! Changer le petit, mettre les draps au lavage…

Alex — Suche !  suche !

(Nuage)… Chercher la suce. Ne pas trouver la suce. Ne pas comprendre où elle est puisqu’elle était dans la chambre avec le petit et qu’après la partie de « cherche-cherche » à quatre pattes, elle n’y est vraisemblablement plus !

Sacrer en anglais !

Avoir envie d’une autre cigarette. Penser à regarder dans le tapon de draps tout plein de pipi que tu viens de mettre au lavage. La suce !!! La remettre au petit après un très (mais très bref) passage à l’eau.

Retourner à la cuisine. Ne plus trouver l’épluche-patate.

Sacrer en Arabe !

Chercher l’épluche-patate.

Alex — PapàAaaaa, PapàAaaaa ! Yus …Yus !

Moderne — Non-non Alex ! Pas de jus ! De l’eau ça va mais pas de jus!

Alex — NoOOOon pas yoooo ! Yuuuuus !

Faire fi des demandes manipulatrices et des réactions disproportionnées du petit. Identifier l’épluche-patate dans la main gauche du petit. Arracher l’épluche-patate des mains du petit. Avoir une grosse goutte de sueur sur le bord de la tempe. Mettre le DVD de Caillou et acheter quelques minutes. Éplucher les câlisse de tabarnak de patates…

Alex — PapPàAaaaa ? Bicuit ! Bicuit !

Moderne — Non Alex, pas de biscuit… des raisins si tu veux mais pas de biscuit !

Couper les raisins en deux et les donner au petit. Les voir voler aux quatre coins du salon en guise de protestation. Regarder le tout incrédule. Prendre la décision de les laisser par terre et se remettre aux ciboires de patates tout en jetant un coup d’œil au petit qui finalement, cueille ses raisins et les mange avec les vielles miettes du salon tout en regardant Caillou attentivement. Se sentir coupable de placer un enfant de deux ans devant la télé. Chercher l’ouvre-boîte. Ne pas trouver l’ouvre-boîte !

Moderne — (Nuage)… !

blog_shape
comma_first
À lire... Chronique « Un dimanche comme les autres » !

Leave a Comment

Archives

shape
Les chroniques d'un homme moderne